Fin de la mission SFOR en Bosnie-Herzégovine

Le 2 décembre 2004, une cérémonie d’adieu a eu lieu à Sarajevo : elle marque officiellement la fin du terme de la mission de la Force de stabilisation en Bosnie-Herzégovine, appelée SFOR, mise en place par l’OTAN. A sa place, l’EUFOR a été créée. C’est la nouvelle mission de Force de l’Union européenne. Celle-ci prend le relais.

Après une durée de près de 9 ans, la mission SFOR se termine en beauté. Le bilan, positif dans son ensemble, fait ressortir avec succès le maintien de la paix de l’Alliance dans cette région du monde. La sécurité s’est en effet beaucoup améliorée dans ce pays.
Lors du discours de passation des responsabilités entre les deux missions, Jaap de Hoop Schffer, Secrétaire général de l’OTAN, a déclaré que « cette journée mérite vraiment d’être célébrée, c’est un grand moment pour la Bosnie-Herzégovine, mais aussi plus largement pour la communauté internationale ». Et pour cause. Des institutions d’Etat ont été mise en place, les Droits de l’Homme sont désormais respectés, et la population ne vit plus apeurée.
Toutefois l’engagement de l’OTAN en Bosnie-Herzégovine ne se termine pas avec la mission SFOR. Le maintien de la paix est soit pris en charge par l’Union européenne, mais l’OTAN continue en parallèle d’aider à réformer le pays, et tout particulièrement à mettre en place le secteur de la Défense. De plus, l’organisation garde son rôle opérationnel pour coordonner certaines missions et tâches avec l’Union européenne, notamment pour la lutte contre le terrorisme et les crimes de guerre.
ecards sfor nato
Les 7000 soldats concernés par la mission EUFOR seront soutenus par l’OTAN selon les accords dits « Berlin Plus ». Ces accords déterminent la coopération entre l’OTAN et l’Union européenne.
Un ancien soldat, Philippe Leroy, de la mission SFOR, présent lors de la cérémonie d’adieu, confirme dans une interview le succès du maintien de la paix à Sarajevo et de la stabilisation de la situation depuis les dernières années, et comment il a gardé contact avec sa famille et ses amis via des e-cards grâce à un accès à internet à la caserne, spécialement mis en place pour les soldats dans le but d’une utilisation privée.

Les militaires de carrière doivent également souscrire une mutuelle entreprise à partir de 2016 , comme les seniors, une mutuelle sénior.